Aloe Vera Forever

Livraison 24h - 72h jours ouvrés
25 min de lecture

Oméga 3 : Bienfaits, utilisations, contre-indications et guide d’achat

Que sont les oméga 3 ?

Oméga 3 fait référence à un type spécifique de gras.

Ces acides gras appartiennent à une famille de graisses appelées acides gras polyinsaturés . Cela signifie que dans leur structure moléculaire, ils ont plus d’une double liaison dans leur chaîne carbonée. Ce groupe de graisses est un type de gras sain. Ils sont généralement liquides à température ambiante.

Les oméga 3 font partie de ce ce que nous appelons les acides gras essentiels.

Les acides gras essentiels sont ces types de graisses que notre corps ne peut pas fabriquer à partir de zéro. Nous devons obtenir ces graisses directement à partir des aliments que nous consommons dans notre alimentation. Cela signifie que notre corps nous oblige à manger certains aliments afin que nous puissions obtenir suffisamment d’oméga-3 pour que tout fonctionne bien.

Il existe d’autres types d’acides gras oméga comme les acides gras oméga-6 et oméga-9. Différents aliments contiennent différentes quantités des différents acides gras, comme les oméga 3 et les oméga 6. Et les différents acides gras ont des effets différents sur le corps. Par exemple, alors que les acides gras oméga-3 favorisent la santé et réduisent l’inflammation, les acides gras oméga-6 parce qu’ils sont présent en trop grande quantité dans l’alimentation moderne, augmentent l’inflammation.

Les trois types d’acides gras oméga-3

Il existe trois principaux types d’oméga 3 qui sont importants pour le corps. Ce sont le DHA (acide docosahexaénoïque), l’EPA (acide eicosapentaénoïque) et l’acide alpha-linolénique ALA ).

Ce sont les trois oméga 3 dont vous avez probablement entendu parler et que l’on trouve couramment dans divers compléments alimentaires.

Décomposons ces trois acides gras, en examinant les avantages uniques et les sources alimentaires communes de chacun.

1. DHA

DHA est le nom abrégé de l’acide docosahexaénoïque. Cet acide gras oméga-3 est excellent pour le cerveau, les yeux et le cœur. J’aime penser que le DHA est un aliment pour le cerveau. Cet oméga 3 est vraiment important si vous souffrez de tout type de démence ou de problèmes de mémoire.

2. EPA

L’EPA est également connu sous le nom d’acide eicosapentaénoïque. Cet oméga 3 est excellent pour les yeux et le cœur, ainsi que bien d’autres choses. Il est également très efficace pour lutter contre l’inflammation.

Réduire l’inflammation est vraiment important pour lutter contre un grand nombre de maladies et rester en bonne santé, car cela peut causer de nombreux problèmes de santé.

3. ALA

L’acide alpha-linolénique, ou ALA, est bon pour le cœur. Il est également important pour le cerveau et les fonctions cognitives. Et c’est un autre bon gras anti-inflammatoire.

Certaines données indiquent que lorsque vous consommez de l’ALA, il se transforme en DHA ou en EPA dans le corps. Mais il s’avère que seulement 0,1 à 0,5 % sont convertis. C’est un assez petit nombre. Vous ne devriez donc pas compter sur votre consommation d’ALA pour vous aider à obtenir suffisamment de DHA ou d’EPA. Si vous êtes stressé ou malade de quelque manière que ce soit, peu ou pas d’ALA ne sera converti et cela ne suffira pas.

aliments omega 3 noix et saumon

Quel est le meilleur Omega 3 ? Végétal ou animal ?

Bien que tous les acides gras oméga-3 soient importants, la recherche montre qu’ils ne sont pas égaux dans leurs avantages. Il existe des preuves qui suggèrent que l’impact de l’EPA et du DHA sur la santé cardiaque est plus fort que celui de l’ALA. Cela signifie qu’ils semblent avoir un impact plus important sur la réduction du risque de maladie coronarienne, de décès cardiaque et de crise cardiaque.

Ils semblent également être « meilleurs » pour abaisser les niveaux de triglycérides dans notre sang et réguler la pression artérielle, deux facteurs qui peuvent réduire le risque de crise cardiaque. Il existe également des preuves solides soutenant l’effet de l’EPA et du DHA sur la santé cognitive, la santé prénatale et maternelle ainsi que les avantages pour la santé oculaire. Il a été démontré que l’ALA d’origine végétale n’a pas tout à fait la même profondeur et la même répartition des avantages par rapport à l’EPA et au DHA, il est donc important de s’assurer que nous obtenons suffisamment de ces oméga-3 d’origine animale.

Faibles taux de conversion pour l’ALA

L’ALA est un acide gras polyinsaturé plus court que l’EPA et pourrait être considéré comme le seul véritablement « essentiel » des trois. Parce que notre corps peut synthétiser l’EPA et le DHA à partir de l’ALA à l’aide d’une enzyme spécifique, l’ALA est le seul acide gras oméga-3 que nous devons vraiment consommer par le biais de la nourriture. L’inconvénient de ceci est cependant que le processus de conversion est très inefficace. Il est donc souvent recommandé de consommer directement de l’EPA et du DHA pour bénéficier davantage de ces acides gras.

Le taux de conversion de l’EPA à partir de l’ALA est de 5 % et de seulement 0,5 % pour le DHA, ce qui rend difficile la génération de quantités suffisantes à partir de l’ALA seul. Cette conversion dépend de nombreux facteurs différents tels que le sexe, l’âge et les autres types de graisses que nous consommons. Si nous consommons beaucoup d’acides gras oméga-6 par exemple, ces graisses peuvent agir comme une compétition et absorber des enzymes, qui devraient normalement convertir l’ALA en EPA et DHA.

L’ALA, l’EPA et le DHA sont tous des acides gras oméga-3 importants qui ne devraient pas manquer dans l’alimentation de quiconque. Cependant, consommer de l’EPA et du DHA directement à partir de sources animales est plus efficace que de compter sur les conversions d’ALA, car ce processus n’est pas très efficace dans notre corps.

sources végétales et animales d'oméga 3

Sources naturelles d’oméga 3

Quel est l’aliment le plus riche en oméga 3 ? Les meilleures sources sont les poissons gras sauvages. C’est l’une des raisons pour lesquelles les experts en nutrition recommandent de consommer du poissons gras plusieurs fois par semaine, car de nombreux types de produits de la mer sont riches en EPA et DHA.

L’huile de lin est une autre source concentrée, bien qu’elle soit très riche en ALA, avec plus de sept grammes d’ALA par cuillère à soupe . Cependant, l’ALA n’est pas aussi bien absorbé que le DHA et l’EPA, ce n’est donc pas la source idéale.

Comme je l’expliquait plus haut, le corps humain est capable de transformer l’ALA en DHA et EPA utilisables dans une certaine mesure, mais ce n’est pas aussi efficace que d’obtenir du DHA et de l’EPA directement à partir des aliments. Par conséquent, les produits de la mer sont préférables à l’huile de lin et aux autres noix et graines.

Cependant, bien que l’EPA et le DHA soient les types d’acides gras oméga-3 préférés , tous les types sont bénéfiques et encouragés.

Les 16 meilleurs aliments riches en oméga-3

Oméga 3 d’origine végétale (ALA):

  1. Huile de graines de lin : 7 260 mg / 1 cuillère à soupe
  2. Noix : 2 664 mg / 60 g
  3. Graine de chia : 2 457 mg / 1 cuillère à soupe
  4. Graines de lin  (moulues): 1 597 mg / 1 cuillère à soupe
  5. Graines de chanvre : 1 000 mg / 1 cuillère à soupe
  6. Natto : 428 milligrammes / 60g

Oméga 3 d’origine animale (EPA et DHA):

  1. Maquereau de l’Atlantique : 6 982 mg / 240 g
  2. Huile de poisson de saumon : 4 767 mg / 1 cuillère à soupe
  3. Huile de foie de morue : 2,664 mg / 1 cuillère à soupe
  4. Hareng : 1 885 milligrammes / 90 g
  5. Saumon d’Alaska (sauvage): 1 716 mg / 90 g
  6. Thon germon : 1 414 mg / 90 g
  7. Poisson blanc : 1 363 mg / 90 g
  8. Sardines : 1 363 mg dans / 100 g
  9. Anchois : 951 mg / 60 g
  10. Jaunes d’œufs : 240 milligrammes dans 120 g

Les pires aliments riches en oméga 3

Quels sont les aliments que vous devriez éviter malgré le fait qu’ils soient annoncés comme étant riches en oméga-3 ? Limiter ou éviter :

  • Viande élevée de manière conventionnelle (non biologique ou non nourrie à l’herbe), qui est plus faible en oméga-3 que les types nourris à l’herbe
  • Poisson d’élevage (particulièrement courant avec le saumon), qui peut être contaminé par des antibiotiques et des pesticides et contient moins de nutriments – tenez-vous en au maquereau de l’Atlantique et évitez les variétés King et Spanish, le saumon d’élevage (prenez du saumon d’Alaska sauvage) et le thon (éviter le thon rouge de l’Atlantique)
  • Produits laitiers conventionnels et pasteurisés, qui peuvent être difficiles à digérer pour certaines personnes
  • Suppléments d’huile de krill (qui sont fabriqués à partir de krill, des crustacés qui se nourrissent sur le fond et qui peuvent être contaminés)

Aliments transformés enrichis en oméga 3 :

Alors que les oméga-3 sont maintenant ajoutés artificiellement à plusieurs types d’ aliments transformés – beurre de cacahuète, lait maternisé, céréales et certaines poudres de protéines, par exemple – il est toujours préférable de les obtenir à partir de sources entières et naturelles, en particulier les produits de la mer.

Bien qu’ils ne soient pas toujours idéaux, voici quelques produits que vous pouvez trouver contenant des oméga-3 grâce à leur enrichissement :

  • produits laitiers pasteurisés
  • jus de fruits
  • œufs conventionnels (non biologiques ou sans cage)
  • margarine
  • yaourts
  • pains
  • farines
  • boissons pour maigrir
  • de nombreux types d’aliments pour bébés (puisque la recherche suggère que les oméga-3 aident le cerveau des bébés à se développer correctement)

Les sources d’EPA et de DHA dans les aliments enrichis proviennent généralement de microalgues. Ils ajoutent naturellement un arôme de poisson aux aliments, de sorte que ces produits transformés doivent subir d’importantes préparations chimiques de purification afin de masquer le goût et l’odeur.

Cela réduit ou modifie probablement la teneur en acides gras et en antioxydants des aliments, les rendant inférieurs aux sources non modifiées.

De plus, les oméga-3 sont maintenant ajoutés aux aliments pour animaux d’élevage pour en augmenter les niveaux dans les produits laitiers, la viande et les oeufs de consommation.

Bienfaits des oméga 3 pour la santé

Historiquement, nous avons vu que les populations qui consomment le plus d’acides gras oméga-3, comme les habitants d’Okinawa, au Japon, vivent plus longtemps et en meilleure santé que les personnes qui consomment peu de ce nutriment.

On pense que le régime alimentaire typique d’Okinawa – qui se compose de beaucoup de poisson, d’algues et d’autres produits frais – contient environ huit fois plus d’oméga-3 que celui que l’on trouve dans le régime alimentaire occidentale standard. C’est probablement l’une des raisons pour lesquelles cette population est considérée comme l’une des plus saines de l’histoire de l’humanité, avec des taux plus faibles de maladies cardiovasculaires, de maladies inflammatoires et de déclin cognitif.

D’autres populations qui consomment beaucoup d’aliments riches en oméga-3 comprennent celles qui vivent dans la région méditerranéenne, notamment les populations espagnole, italienne, grecque, turque et du sud de la France.

Les chercheurs ont même découvert que bien que le régime méditerranéen typique soit riche en graisses globales et certains risques cardiovasculaires, les habitants de ces régions souffrent en moyenne d’une incidence beaucoup plus faible de maladies cardiaques que les Américains, ainsi que de taux inférieurs de maladie d’Alzheimer/démence , de cancer et de diabète de type 2.

De nombreuses études montrent que les acides gras oméga-3 ont des activités anti-inflammatoires, vasodilatatrices, antiarythmiques et antihypertensives, et qu’ils aident à réduire les taux de triglycérides et de sucre dans le sang.

Les avantages des oméga-3 incluent l’aide pour :

  • Prévenir les maladies cardiovasculaires ( selon une étude de 2020 , en abaissant la pression artérielle, les lipides sanguins/cholestérol, l’accumulation de plaque dans les artères, la variabilité de la fréquence cardiaque, l’agrégation plaquettaire, la fonction endothéliale, l’inflammation et le risque d’avoir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral)
  • Combattre le stress oxydatif, qui endommage les cellules et les tissus
  • Stabiliser la glycémie (prévenir le diabète)
  • Réduire les douleurs musculaires, osseuses et articulaires en diminuant l’inflammation
  • Aide à équilibrer le taux de cholestérol
  • Améliorer l’humeur et prévenir la dépression
  • Aiguiser l’esprit et aider à la concentration et à l’apprentissage
  • Renforcer l’immunité
  • Perdre du poids
  • Traiter les troubles digestifs comme la colite ulcéreuse
  • Réduire le risque de cancer et aider à prévenir la récidive du cancer
  • Améliorer la santé de la peau
  • Réduire la chute des cheveux
  • Soutenir la récupération de l’exercice
  • Soutenir la mère et l’enfant pendant la grossesse

Actuellement, il n’y a pas de recommandation standard établie pour le nombre d’acides gras oméga-3 dont nous avons besoin chaque jour, donc les suggestions vont de 500 à 1 000 milligrammes par jour selon la personne à qui vous demandez.

Est-il facile d’obtenir ces quantités recommandées ? Pour vous donner une idée, il y a plus de 500 milligrammes d’acides gras oméga-3 totaux dans une boîte de thon et une petite portion de saumon sauvage.

huile de poisson omega 3

Symptôme de carence en oméga 3

On pense que la plupart des gens ne consomment pas assez de ces bons gras, ce qui signifie que la carence en oméga-3 est courante.

En 2009, la Harvard School of Public Health a publié un examen des facteurs de risque individuels attribuables à des décès spécifiques. Selon ses estimations, un faible apport en oméga-3 est le huitième sur la liste des facteurs de risque les plus graves qui contribuent au décès, le qualifiant de responsable de jusqu’à 96 000 décès aux États-Unis chaque année.

Il existe un certain nombre de risques qui semblent être associés à une faible consommation d’oméga-3, ainsi qu’à une consommation élevée d’oméga-6. En termes de symptômes que vous pouvez remarquer, qu’est-ce qu’un manque d’oméga-3 provoque ? Bien qu’il ne s’agisse pas de « maladies » graves et seulement de symptômes, certains signes de carence en oméga-3 peuvent inclure :

  • Troubles de l’apprentissage et de la capacité d’attention. Des déficits d’attention, de l’anxiété, de l’agitation, une mauvaise concentration ou une mauvaise mémoire peuvent tous se développer.
  • Changements liés à l’humeur, tels que l’irritabilité, les symptômes de dépression et d’anxiété, ou les sautes d’humeur.
  • Modifications de l’apparence de la peau, des cheveux et des ongles. La peau peut devenir enflammée, sèche, squameuse, sensible ou rouge. Les cheveux peuvent devenir cassants et plus fins. Les ongles peuvent se casser facilement et être très faibles.
  • Yeux secs.
  • Signes de déshydratation , y compris augmentation de la soif et sécheresse de la bouche/gorge.
  • Urination fréquente.
  • Douleurs et raideurs articulaires.
  • Excès de cérumen.
  • Symptômes d’allergies, tels que l’eczéma, l’asthme, le rhume des foins, l’urticaire, etc.
huile de poisson omega 3 et poisson

Le rapport idéal oméga 3/oméga 6

En ce qui concerne les oméga 3, il est important de noter le rapport idéal entre l’apport en oméga-3 et en oméga-6.

La plupart des Français consomment un rapport de 1 à 15, ce qui signifie qu’ils consomment beaucoup plus d’oméga 6 que d’oméga 3. Et ce n’est pas une bonne chose. Et comme je l’ai mentionné plus tôt, les oméga 6 augmenteront l’inflammation tandis que les oméga 3 la diminueront.

La plupart d’entre nous ont vraiment besoin d’augmenter notre apport en oméga-3 et de diminuer notre apport en oméga-6 . Idéalement, le ratio devrait être plus proche de 1 pour 1. Cela nous aidera à rester en meilleure santé.

Les oméga 6 se trouvent dans des produits comme la volaille, les noix, les huiles végétales, les céréales, l’huile de canola, l’huile de soja, etc. Vous devriez donc en manger moins et davantage de sources alimentaires de DHA, d’EPA et d’ALA.

Risques et effets secondaires

Les oméga-3 sont considérés comme très sûrs et efficaces, même lorsqu’ils en prennent jusqu’à 20 grammes à la fois, mais certaines personnes ressentent de légers effets secondaires lorsqu’elles prennent des suppléments d’huile de poisson. Certains effets secondaires pouvant survenir avec l’huile de poisson oméga-3 comprennent:

  • Rot avec un goût de poisson dans la bouche (c’est certainement la plus grande plainte, mais cela ne devrait pas arriver si vous prenez un supplément de haute qualité)
  • Douleurs à l’estomac ou nausées
  • Difficulté à aller aux toilettes normalement (diarrhée)
  • Potentiel de saignement excessif si vous prenez plus de trois grammes par jour
  • Réactions allergiques
  • Modifications de la glycémie (ou complications liées aux médicaments contre le diabète)

Parlez à votre médecin des effets secondaires si vous prenez des doses plus élevées que la quantité recommandée.

Une chose à noter est que vous ne devriez absolument pas prendre de suppléments d’oméga-3 à partir d’huile de poisson si vous êtes allergique à la plupart des poissons, car cela risque de provoquer une réaction grave.

Envisagez de compléter votre alimentation avec des oméga-3

Les recherches suggèrent qu’il est idéal d’obtenir les oméga-3 dont vous avez besoin à partir de sources alimentaires, mais une supplémentation en huile de poisson peut également être bénéfique dans la plupart des cas. Les acides gras oméga-3 font désormais partie des suppléments les plus couramment prescrits dans le monde .

Combien d’oméga 3 par jour ? Grâce à une combinaison de sources alimentaires et de suppléments, visez à obtenir au moins 500 à 1 000 milligrammes par jour d’EPA/DHA combinés. Il s’agit d’une recommandation générale, mais un apport plus élevé d’environ 4 000 à 5 000 milligrammes d’oméga-3 totaux (ALA/EPA/DHA combinés) s’est également avéré bénéfique et sans danger pour la plupart des gens.

Étant donné que de nombreux suppléments d’huile de poisson contiennent du mercure et/ou d’autres contaminants nocifs, achetez des suppléments auprès d’une source fiable qui teste clairement ces contaminants dangereux pour la santé. Recherchez des suppléments qui ont été testés par un tiers et qui ont un certificat d’analyse qui indique les niveaux de pureté.

Quel est le meilleur moment pour prendre des oméga 3

L’huile de poisson est l’un des suppléments d’oméga-3 les plus courants. Et techniquement, vous pouvez le prendre à l’heure qui vous convient le mieux tant que vous le prenez avec un repas. Les oméga-3 EPA et DHA présents dans l’huile de poisson sont des graisses et ils seront bien mieux absorbés s’il y a d’autres graisses à bord. Si vous les prenez à jeun, ils ne seront probablement pas aussi bien absorbés.

Si vous souffrez de reflux avec votre huile de poisson (autrement connu sous le nom de rots de poisson), certains experts recommandent de fractionner votre dose pendant la journée et d’éviter les doses plus lourdes le soir. En effet, l’huile de poisson a tendance à remonter au sommet des fluides gastriques (image de l’huile flottant au-dessus de l’eau), ce qui peut provoquer une indigestion chez certains. Pour d’autres, la nuit pourrait être un moment idéal pour prendre les oméga-3, surtout s’ils sont combinés avec d’autres nutriments qui favorisent le sommeil.

Matin vs soir pour les compléments d’huile de poisson oméga 3

Bien que le moment précis ne modifie pas les résultats, la prise d’un supplément d’huile de poisson au petit-déjeuner augmente la probabilité que vous le fassiez à la même heure chaque jour (ou tous les deux jours). Prenez-le avec une quantité substantielle de nourriture.

Au contraire, le prendre le soir augmente la probabilité que vous oubliez de le prendre jusqu’au coucher, ce qui signifie que vous ne le prendriez pas avec les repas, ce qui réduirait leur absorption.

Les oméga 3 s’absorbent mieux quand ils sont consommer avec d’autres graisses, donc si un de vos repas est plus riche en matière grasse il est préférable de prendre vos oméga 3 à ce moment là.

Il n’y a pas eu de recherche scientifique sur le moment idéal pour utiliser des suppléments d’oméga-3. 

Cependant, pour certaines personnes, il peut être nécessaire de prendre ces suppléments avant de se coucher pour éviter «l’haleine de poisson», qui est un effet indésirable des suppléments d’huile de poisson. Envisagez de prendre vos suppléments d’oméga-3 avant de vous coucher si vous avez eu cet effet indésirable ou si vous craignez de l’avoir. Par conséquent, vous serez moins susceptible d’en subir les effets.

Forever Arctic Sea

Acheter des compléments d’huile de poissons de bonne qualité

Vous avez pris la décision de prendre un supplément d’oméga-3, mais lequel devriez-vous acheter ? Voici 6 facteurs importants à considérer avant de vous séparer de votre argent.

Recherchez les niveaux d’EPA et de DHA

Il n’y a pas de consensus parmi les experts sur la quantité quotidienne idéale d’oméga-3 recommandée.

Pour une bonne santé générale, les principales agences de santé telles que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) suggèrent que la quantité minimale d’EPA et de DHA combinés que les adultes en bonne santé devraient avoir par jour est de 500 mg. Cela dépend aussi beaucoup de votre ratio oméga-3 6 9 .  

Si vous voulez que votre supplément d’huile de poisson ait un réel avantage, il doit contenir des quantités décentes d’EPA et de DHA. Ce n’est pas toujours facile à trouver, car de nombreux suppléments enterrent ces informations dans les petits caractères de leurs étiquettes ou de leurs sites Web.

Ne vous laissez pas berner par les allégations de 1 000 mg ; il s’agit généralement du poids de la capsule. Faites-nous confiance, il n’y a pas une seule gélule de 1 000 mg contenant 1 000 mg d’EPA et de DHA. Ce n’est tout simplement pas possible. Un magasin d’aliments naturels bien connu propose une capsule de 1 000 mg qui se vend le mieux et qui contient… attendez… 300 mg d’EPA et de DHA combinés.

Notre complément en huile de poisson Forever Arctic Sea contient 600 mg de DHA et 600 mg d’EPA pour 6 capsules.

Attention à la pollution

Un mot si simple, mais un sujet si complexe, que nous essaierons de couvrir de manière concise mais exhaustive. L’huile de poisson peut contenir des niveaux élevés de polluants environnementaux tels que les métaux lourds (mercure, plomb et arsenic), les BPC (biphényles polychlorés), les dioxines et les furanes. Ceux-ci doivent être éliminés pendant le processus de distillation et doivent répondre aux normes internationales lorsqu’ils sont testés.

Notre huile provient de saumon, sardine, cabillaud et calamar, qui ont des niveaux très élevés d’oméga-3, mais sont petits et ont une durée de vie courte – ils ont donc peu de temps pour accumuler des polluants.

Les métaux lourds peuvent être particulièrement nocifs pour notre cerveau, en particulier pour les fœtus et les jeunes enfants. C’est pourquoi il est conseillé aux femmes enceintes de limiter leur consommation de thon et d’éviter complètement certains poissons (comme l’espadon) en raison des niveaux élevés de mercure. Il a été démontré dans de nombreuses études que les BPC causent des cancers ainsi que de nombreuses autres maladies. Les dioxines et les furanes ont également été identifiés comme des cancérogènes probables.

Assurez-vous que le supplément est frais

 Si vous avez pris un supplément d’huile de poisson et que vous avez passé le reste de la journée à faire des rots au goût de poisson, c’est un signe certain que l’huile de poisson s’est oxydée et est devenue rance.

Certains types de graisses, en particulier les graisses polyinsaturées à longue chaîne comme l’huile de poisson, sont très sujettes à l’oxydation. 

Les capsules de Forever Arctic Sea n’ont aucune odeur de poissons car Forever S’assure continuellement de la fraîcheur des huiles de poissons utilisé en effectuant régulièrement des test d’oxydation.

Vérifier si c’est durable et écologique

Les huiles de poisson sont fabriquées à partir de ressources limitées dans nos océans, vous devriez donc vous assurer que l’entreprise auprès de laquelle vous les achetez utilise des pratiques de pêche durables et a des réglementations strictes concernant leur procédure de production. Il existe des organismes indépendants qui analysent et certifient les producteurs de ces compléments alimentaires, alors faites attention aux labels d’organisations comme le Marine Stewardship Council (MSC) ou d’autres autorités dans le domaine.

Chez Forever Living, par exemple, nous sommes fiers d’être très stricts dans notre contrôle de la qualité et d’utiliser une méthode de récolte écologique brevetée pour nous approvisionner. Nous n’utilisons que des poissons d’eau sauvage pêchés de manière durable et des contenants réutilisables respectueux de l’environnement, en contrôlant notre processus de production à chaque étape du processus. Le produit est donc labellisé « Friend of the sea« .

Comment stocker mes huiles de poisson oméga 3 ?

Les gélules d’huile de poisson Forever Arctic Sea peuvent être conservées à température ambiante une fois le produit ouvert, si elles sont conservées à l’abri de la lumière directe du soleil (dans leur boite) et ne sont pas exposées à une chaleur élevée. Le matériau utilisé pour encapsuler l’huile de poisson agit comme une barrière à l’oxygène et cette barrière aide à prévenir l’oxydation. Si elles sont stockées correctement, les capsules d’huile de poisson conserveront leur qualité pendant toute la durée de conservation indiquée sur l’étiquette du produit.

En revanche l’huile de poisson liquide peut s’oxyder beaucoup plus rapidement que les capsules d’huile de poisson après ouverture, car elles ne disposent pas de la barrière fournie par la capsule. Cela signifie que le liquide est exposé directement à l’air. Alors que les capsules d’huile de poisson peuvent être conservées à température ambiante, les huiles de poisson liquides doivent toujours être conservées au réfrigérateur une fois ouvertes car la température fraîche ralentit l’oxydation.

Les gélules d’huile de poisson sont donc plus pratique que la forme liquide car vous pouvez aisément l’emporter lors de vos déplacement

En revanche, même si cela n’est pas forcément nécessaire je vous conseille de stocker vos gélules d’huile de poisson au réfrigérateur, comme ça vous serez sûr qu’elles ne subiront pas de pique de chaleur surtout en été.

Il est également important de se rappeler que vous ne devez jamais cuisiner avec de l’huile de poisson liquide car elle ne supporte pas la chaleur.

Le oméga 3 en bref

  • Les oméga-3 sont un type d’acide gras essentiel dont votre corps a besoin pour un grand nombre de fonctions naturelles du système.
  • La plupart des occidentaux ne consomment pas suffisamment d’acides gras oméga-3 et/ou ont un mauvais rapport entre les oméga-6 et les oméga-3.
  • Les trois principaux types d’oméga-3 sont l’APA, l’EPA et le DHA.
  • Les avantages des oméga-3 comprennent ceux liés à la santé cardiaque, à la maladie mentale ou au déclin du cerveau, à l’inflammation, aux maladies auto-immunes et au cancer.
  • Les risques d’une carences sont susceptibles d’être très grave, allant jusqu’à la mort.
  • La meilleure façon d’en avoir assez est de manger des aliments riches en nutriments, en particulier les poissons gras comme le saumon, les sardines, le maquereau et le thon. Les aliments à base de plantes riches en acides gras oméga-3 contiennent de l’ALA, vous devrez donc en manger plus pour obtenir le même effet que leurs homologues d’origine animale.
  • Les effets secondaire sont minimes sauf si vous êtes allergiques, sous traitements médicamenteux et si la source est contaminé par des polluants.
  • Vous pouvez également bénéficier de la prise d’un supplément d’oméga-3 de haute qualité. Essayez d’obtenir entre 250 et 500 milligrammes d’EPA et de DHA combinés chaque jour.
  • Lors de l’achat d’un complément, vous devez vérifier les taux d’EPA et de DHA, la pureté, la fraicheur et la durabilité du produit.
  • Il est indispensable de stocker l’huile de poisson liquide au réfrigérateur, en revanche les gélules peuvent être conservé à température ambiante si il ne fait pas trop chaud.