L’industrialisation des productions alimentaires, nous a apporté de la nourriture en abondance mais a, dans le même temps, poussé hors de nos assiettes les nutriments utiles à notre bonne santé.

Or nous savons que de simples manques nutritionnels sont les causes les plus fréquentes de troubles quotidiens : fatigue, vulnérabilité au stress, irritabilité, fragilité face aux infections, troubles de la sexualité et de la fertilité, baisse de mémoire.

Et qu’ils jouent un rôle fondamental dans l’apparition des maladies dégénératives : infarctus, hypertension artérielle, obésité, diabète, anxiété, dépression, insomnie, état de « mal- être » en général, allergies, cancers, maladies auto-immunes…

De plus, avec le progrès de la médecine qui nous a apporté un bénéfice d’environ 30 ans de durée de vie supplémentaire, nous avons maintenant le temps de développer des pathologies d’usure liées à l’âge et au manque d’apports nutritionnels : arthrose, rhumatismes, ostéoporose, surdité, cataracte, altération de la mémoire, maladie d’Alzheimer, Parkinson …

Sans compter que l’urbanisation et l’industrialisation nous apportent leurs lots de polluants et de stress… Plus de 100 000 nouvelles molécules sont découvertes chaque année dans l’air respiré, l’eau bue, les aliments consommés. Et nous savons aussi que le stress et la pollution accélèrent par eux-mêmes l’apparition d’un grand nombre de pathologies.

Ces doubles effets redoutables expliquent que, malgré les grands progrès de la médecine, on est bien loin de l’éradication annoncée des cancers et des maladies cardio-vasculaires, tandis que le surpoids et le diabète deviennent épidémiques, que la fréquence de l’asthme a doublé, etc…

La technologie a bien progressé, mais les maladies aussi dans presque tous les domaines et le coût humain et économique de cette approche « client de la maladie » est de moins en moins supportable.

En France,

  • l’hypertension artérielle touche plus de 14 millions de personnes,
  • 40 % de la population est en surpoids et le phénomène prend de l’ampleur,
  • les maladies cardiovasculaires sont la 1ère cause de mortalité (plus de 180 000 décès par an),
  • 2,2 millions de personnes sont touchées par le diabète (600 000 personnes ignorent être malades).
  • le cancer, première cause de décès prématuré, représente 280 000 nouveaux cas et 150 000 morts par an.

C’est en « amont » qu’il faut agir dorénavant pour bien – ou mieux – se porter 
Arrêt du tabac, réduction de la pollution, meilleurs choix alimentaires, correction des déficits en minéraux et en vitamines, intégration d’exercices physiques dans la vie quotidienne, gestion du stress, développement personnel, … 
Une manière très simple de corriger nos déficits nutritionnels actuels est de faire appel aux compléments alimentaires, une nourriture-santé qui nous apportera les vitamines et les nutriments aujourd’hui absents de nos aliments. 
Hippocrate, le père de la médecine, le disait déjà :

« Que ta nourriture soit ton médicament et ton médicament ta nourriture ! »

Selon le décret publié au Journal Officiel du 12 avril 1996, « les compléments alimentaires sont les produits destinés à être ingérés en complément de l’alimentation courante, afin de pallier l’insuffisance réelle ou supposée des apports journaliers. »
Ces produits recouvrent les vitamines, les sels minéraux, les plantes riches en ces nutriments (céréales, légumineuses, algues, champignons), et certains produits animaux (produits de la ruche, huiles de poisson, coquilles minérales…).
Par extension, ils peuvent recouvrir également certains acides aminés, certaines hormones et les plantes traditionnelles, dites médicinales, à la fois riches en nutriments et contenant des composés dont les propriétés thérapeutiques sont reconnues (antioxydants, caroténoïdes, flavonoïdes,…).

La consommation des compléments alimentaires se fait donc avant tout pour parer aux carences de l’alimentation moderne et à ses conséquences pathologiques.
Parmi les possibilités à notre portée, il en est une à la fois très facile à mettre en œuvre et peu onéreuse qui arrive au tout premier plan.

C’est la consommation régulière d’Aloe Vera.

L’Aloe Vera

Fait partie des plantes médicinales inscrites à la pharmacopée et autorisées à la vente par les non-pharmaciens. Elle a un statut de complément alimentaire et de cosmétique.
 Elle appartient à la famille des Liliacées (ail, oignon, poireau, ciboulette…)
Sa pulpe est l’une des plus puissantes sources naturelles de bien-être et de beauté.
C’est une eau végétale riche de nombreux principes actifs nutritifs (Vitamines, minéraux, enzymes, acides aminés, lignines, saponines, anthraquinones, acide salicylique, acides gras saturés et insaturés, mono et polysaccharides) indispensables et facilement assimilables par l’organisme.

Consommez quotidiennement, la Pulpe d’Aloe Vera vous apportera :

  • un meilleur équilibre alimentaire,
  • une meilleure tonicité,
  • une meilleure hygiène bucco-dentaire,
  • une meilleure régulation de votre transit digestif,
  • une meilleure régulation de votre poids,
  • du confort par son action anti-inflammatoire,
  • de meilleures défenses naturelles,
  • une cicatrisation plus rapide des épithéliums.

« Quatre végétaux sont indispensables à la vie de l’Homme : le blé, la vigne, l’olivier et l’aloès. Le premier le nourrit, le 
second élève son esprit, le troisième lui apporte l’harmonie et le quatrième le soigne ». Christophe Colomb (1450 – 1506) .

Appliqué quotidiennement, l’Aloe Vera aidera votre peau à mieux résister aux effets du temps qui passe et des agressions extérieures.

Votre peau sera :

  • mieux hydratée,
  • parfaitement nourrie.
  • Son pH sera équilibré.
  • Ses pores seront resserrés.
  • Elle sera débarrassée de ses cellules mortes.
  • Elle cicatrisera mieux et plus rapidement. 
Le tout lié a des propriétés antioxydantes, adaptogènes et équilibrantes, apaisantes, hypoallergéniques, bactéricides, hémostatiques et fongicides. 
D’un pH doux (5,5) et équilibrant, l’Aloe Vera convient à tous les types de peau, même les plus sensibles comme celles des bébés et des femmes enceintes.

La qualité Forever Living Products

Les produits Forever sont fabriqués à partir d’une pulpe d’Aloe Vera :

  • issue d’une agriculture biologique,
  • extraite à froid de l’écorce,
  • stabilisée à froid,
  • non filtrée,
  • non pasteurisée. 
La Pulpe de Forever est ainsi le produit du marché se rapprochant le plus de la plante naturelle. Les produits contiennent un fort pourcentage d’Aloe Vera et sont conditionnés dans des emballages les protégeant de la lumière et des varia?ons de température. 
Les produits à base d’Aloe Vera de Forever portent le label I.A.S.C, un label spécifique, qui garantit la qualité et la quantité de pulpe d’Aloe Vera contenue dans chaque produit.

Nos produits à l’Aloe Vera sont des produits d’usage quotidien pour toute la famille, d’excellente qualité, peu chers et très économiques.

Notre gamme comprend :

Une fois de plus je vous rappelle que je ne suis pas médecin et qu’il s’agit simplement de mon opinion personnelle fondée sur un raisonnement logique. En tant qu’utilisateur de longue date de produits naturels, je pense qu’il est essentiel que chacun se fasse sa propre opinion en recherchant et en expérimentant soi même afin de déterminer ce qui est bon ou mauvais pour chacun. Donc utilisez votre bon sens, documentez-vous et consultez votre médecin ou votre naturopathe au sujet des compléments alimentaires pour lesquels vous auriez des doutes.

0/5 (0 Reviews)

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!