Le corps humain est un écosystème complexe et interconnecté et l’intestin est l’endroit où votre corps interagit le plus avec le monde extérieur. Votre intestin agit comme la ligne de front de votre système immunitaire, car il est constamment exposé à de nouveaux microbes et molécules provenant des choses que vous mangez et buvez. Les processus qui ont lieu dans l’intestin sont impliqués dans le système nerveux central, le cerveau, et peuvent même influencer votre humeur. Nous ne pouvons pas commencer un article sur l’importance de l’intestin sans discuter des organismes qui y vivent.

Alors, qu’est-ce que le microbiome?

La collection de microbes qui vivent dans et sur le corps humain est connue sous le nom de microbiote .  Le microbiome se réfère à l’ensemble complet des gènes au sein de ces microbes. Les gènes microbiens influencent significativement la façon dont le corps fonctionne et même surpassent les gènes humains d’un ratio de 100: 1. Chacun de nous a un microbiote unique et un microbiome unique. Les microbes qui vivent dans votre corps sont déterminés par ce à quoi vous êtes exposé et ces colonies sont constamment en mouvement. La géographie, l’état de santé, le stress, l’alimentation, l’âge, le sexe et tout ce que vous touchez affectent la composition de votre microbiote.

Santé publique, théorie des germes et microbiome

Les scientifiques connaissent les micro-organismes depuis des centaines d’années. En 1673, Antoine van Leeuwenhoek écrit à la Société royale de Londres au sujet de sa découverte de minuscules « animalcules » avec l’utilisation de ses « microscopes ». Leeuwenhoek a trouvé microbes presque partout où il y a regardé, mais la découverte a été largement ignoré jusqu’aux années 1870 quand leur rôle dans la cause et la propagation de la maladie a été observée. Auparavant, les médecins croyaient que le mauvais air causait la maladie. Robert Koch a prouvé que de minuscules micro-organismes étaient responsables. Sa découverte a solidifié la validité de la théorie des germes – l’idée que certains microbes causent des maladies spécifiques.

La théorie des germes a créé une justification scientifique de la propreté qui est devenue le précurseur pour devenir un impératif moral et social. Les gens ont commencé à se laver tous les jours. Le savon, autrefois considéré comme un luxe, est devenu une nécessité domestique de base. Les médecins et les chirurgiens ont commencé à se laver les mains et à désinfecter leurs instruments. De nouvelles lois ont conduit à des initiatives de santé publique qui ont limité la propagation des maladies et sauvé des vies.

Jusqu’à récemment, les scientifiques se concentraient presque uniquement sur la façon dont les microbes pathogènes affectent négativement les humains. Depuis, on s’est rendu compte que certains micro-organismes sont réellement bénéfiques pour la santé humaine. Plus d’attention est maintenant accordée au microbiome et à son rôle dans la santé et l’immunité.

La composition du microbiome

Le microbiote est composé d’un nombre vertigineux de micro-organismes. Les bactéries constituent l’essentiel – environ 30 à 50 milliards de cellules. Le corps humain lui-même contient environ 37 milliards de cellules humaines. Il peut être déconcertant de penser que vous êtes principalement des cellules microbiennes, mais, en termes de poids, vous êtes définitivement humain car les cellules microbiennes sont significativement plus petites que les cellules humaines. Les cellules bactériennes vont de 0,2 à 10 microns (micromètres) de diamètre; les cellules humaines vont de 10 à 100 microns. Pour référence, l’acarien de la poussière, qui est microscopique, mesure de 200 à 300 microns de large.

Si vous avez vu le rapport souvent cité de 10: 1 (10 microbes à 1 cellule humaine), vous pourriez être surpris d’apprendre qu’il s’agissait en fait d’une estimation qui a circulé parmi les ressources académiques et scientifiques comme un fait. Elle est maintenant considéré comme une légende urbaine académique.

On croit que les humains transportent environ 1,5 kilos de bactéries dans leurs intestins.  Le microbiome individuel de chacun est aussi unique que son empreinte digitale et composé de centaines de types de bactéries différents.  Le nombre spécifique de cellules bactériennes varie tout au long de la journée et change toujours.

Bien que les bactéries représentent la majeure partie de la masse du microbiote, les virus sont en réalité les habitants les plus abondants. Nous avons tendance à considérer les virus comme nuisibles, mais ce n’est pas toujours le cas. Les virus trouvés dans l’intestin sont principalement des bactériophages, ce qui signifie qu’ils infectent les cellules bactériennes intestinales, mais ils ne leurs nuisent pas nécessairement. Au contraire, ils ont une relation symbiotique. Les virus peuvent rapidement transférer des gènes bénéfiques. Donc, si de nouvelles bactéries sont introduites dans votre intestin, que ce soit par l’alimentation ou les probiotiques , les cellules virales peuvent aider les bactéries à prospérer en transférant le code génétique.

Le rôle du microbiote humain

Le rôle du microbiome est si central dans les opérations du corps qu’il agit essentiellement comme un organe. Le microbiome a un impact sur le vieillissement, la digestion, le système immunitaire, l’humeur et la fonction cognitive.

Certaines des bactéries dans l’intestin produisent des enzymes qui favorisent la digestion, en particulier la digestion des polysaccharides – des sucres sains et complexes trouvés dans les aliments végétaux comme le gel d’aloe vera par exemple. Ces bactéries fournissent également des vitamines B, de la vitamine K et des acides gras à chaîne courte. Le microbiote influence également le taux métabolique .

Un microbiome fort est la base de votre système immunitaire . Lorsque vous êtes né, votre intestin était vierge, prêt à apprendre. L’exposition aux microbes fournit l’éducation qui forme le système immunitaire à répondre à différents organismes. De cette manière, le système immunitaire intervient dans la relation entre le corps et les microbes qu’il héberge. Les organismes nuisibles sont traités, les organismes utiles existent en harmonie et contribuent à la bonne santé globale.

La recherche a également révélé le rôle important du microbiome sur la santé mentale. Il existe une relation complexe entre l’intestin et le cerveau , appelée l’axe intestin-cerveau. Le microbiote interagit avec le système nerveux central pour réguler la chimie du cerveau et médier la réponse au stress, l’anxiété et la mémoire.

Comment le microbiote humain est-il formé?

Il est généralement admis que le corps humain est d’abord exposé aux microbes pendant la naissance. La composition du microbiote vaginal de la mère change pendant la grossesse et est extrêmement influente. Les bébés nés par voie vaginale sont principalement colonisés par le genre Lactobacillus des bactéries. Les nouveau-nés accouchés par césarienne sont exposés à des microbes cutanés tels que Staphylococcus , Corynebacterium et Propionibacterium .  Que le bébé soit né à la maison ou à l’hôpital peut également affecter la composition du microbiote du bébé.À mesure que les bébés grandissent, leur microbiome va changer. Dans les premiers mois de la vie, le corps est colonisé par relativement peu d’espèces de microbes – seulement environ 100. A l’âge de 3 ans, le microbiote d’un enfant possède plus de 1000 espèces de microbes et commence à ressembler au microbiote d’un adulte. La puberté et, bien plus tard, la ménopause sont deux autres événements de la vie qui peuvent modifier de manière significative la composition du microbiote.

Les bactéries dans votre microbiome intestinal

La composition du microbiome peut varier dans les intestins; la plupart sont concentrés dans le gros intestin. Les bactéries dans l’intestin adulte moyen comprennent Bifidobacterium , Lactobacillus , Bacteroides , Clostridium , Escherichia , Streptococcus et Ruminococcus . Non seulement le régime influence la composition microbienne du microbiote, mais le microbiote influence la valeur nutritive des aliments. Bien que les bactéries spécifiques varient, elles partagent plusieurs des mêmes gènes.

Les humains n’ont pas la capacité de produire les enzymes  nécessaires pour décomposer les nutriments compliqués. Cependant, les bactéries intestinales ont cette capacité et c’est absolument essentiel pour une bonne digestion. Les bactéries nous permettent de manger diversement et de recevoir un large éventail de micronutriments et de phytonutriments .

Soutenir le microbiome

Votre microbiome change constamment. Vous comptez sur votre microbiome pour de nombreux processus, y compris la digestion et la fonction du système immunitaire; plus il est fort, mieux vous serez. Pour façonner positivement votre microbiome, mangez une alimentation diversifiée riche en glucides complexes et en fibres.  Les suppléments probiotiques peuvent également aider à renforcer le microbiote. Le choix d’un supplément probiotique est une tout autre histoire mais il est important qu’il soit gastro-resistant et contienne différente source de bonne bactéries étudié pour fonctionner en synergie.

Personnellement, je recommande Forever Active Probiotic . Il contient 6 différentes souches probiotiques vivantes et actives qui favorisent la santé digestive, l’humeur et favorisent un microbiote équilibré. Les gellules sont gastro-resistante et vous assurent que les bonnes bactéries arriveront bien à destination dans votre intestin.

Avez-vous essayé des suppléments de probiotiques? Parlez-nous de votre expérience dans les commentaires!

0/5 (0 Reviews)

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!