La méditation gagne en popularité en raison de ses innombrables avantages.

La méditation n’a pas une forme unique – des dizaines de variations et de techniques sont à votre disposition. Mais vous n’avez pas besoin de lire tous les livres sur le sujet ou  de commencer à vous inscrire à des retraites autour du monde pour commencer. Asseyez-vous, détendez-vous et respirez là où vous êtes.

La méditation peut être faite n’importe quand, n’importe où, et pour n’importe quelle durée. Que vous exploriez la méditation pour la première fois ou que vous soyez un pratiquant régulier, il est important de rester flexible dans votre approche. Créer une pratique qui fonctionne pour vous est la clé, et vous allez probablement modifier et ajuster votre pratique pour répondre à vos besoins en constante évolution.

Continuez à lire pour apprendre quatre positions de méditation différentes, comment maintenir la posture correcte, et plus encore.

Méditation assise sur une chaise

Vous pouvez facilement méditer assis sur une chaise , ce qui en fait la pratique parfaite pour la pause de midi au travail. Vous pouvez méditer au travail ou en voyage.

Pour vous mettre dans la bonne position pour méditer, asseyez-vous sur votre chaise avec le dos droit et les pieds à plat sur le sol. Ils devraient former un angle de 90 degrés avec vos genoux. Vous devrez peut-être vous avancer au bord de la chaise.

Asseyez-vous droit, de sorte que votre tête et votre cou soient alignés avec votre colonne vertébrale. Vous pouvez placer un oreiller derrière votre bas du dos ou sous vos hanches pour un soutien supplémentaire.

Si vous n’êtes pas sûr de savoir quoi faire avec vos mains, vous pouvez les reposer sur vos genoux ou les placer dans votre giron la main droite dans la main gauche paumes vers le haut.

Méditation debout

Si vous êtes plus à l’aise, essayez la méditation debout .

Pour ce faire, tenez-vous droit avec vos pieds à la largeur des épaules. Changez vos pieds pour que vos talons tournent légèrement vers l’intérieur et que vos orteils pointent légèrement l’un vers l’autre.

Une fois que vous êtes en position, pliez légèrement les genoux. Permettez à votre corps de prendre racine à vos pieds à chaque expiration. Imaginez que votre énergie s’éleve à travers la couronne de votre tête à chaque inspiration.

Pour plus de relaxation, placez vos mains sur votre ventre afin que vous puissiez sentir votre respiration bouger dans votre corps.

Méditation agenouillée

Si vous êtes dans un endroit où vous pouvez vous agenouiller confortablement , essayez-le. Un avantage de cette pose est qu’elle est plus facile pour garder le dos droit.

Pour ce faire, reposez-vous sur le sol sur les genoux pliés. Vos tibias doivent être à plat sur le sol avec vos chevilles en dessous de vos fesse. Vous pouvez placer un coussin entre vos fesses et vos talons pour plus de soutien et moins de pression sur vos genoux. Vous ne devriez pas ressentir de douleur quand vous êtes dans cette position. Si c’est le cas, essayez une autre posture de méditation qui vous permet d’être sans douleur et de vous sentir détendu.

Assurez-vous d’enraciner votre poids dans vos hanches. Cela vous empêchera de mettre trop de pression sur vos genoux.

Méditation allongée

Vous trouverez peut-être plus facile de vous détendre et de relâcher les tensions si vous vous couchez . De cette façon, votre corps est totalement pris en charge.

Pour ce faire, allongez-vous sur le dos avec les bras étendus le long du corps. Vos pieds doivent être distants des hanches, et vos orteils doivent être tournés sur le côté extérieur.

Si c’est inconfortable, modifiez la pose pour soutenir votre bas du dos. Placez un oreiller sous vos genoux pour les élever légèrement tout en étant à plat. Vous pouvez également plier vos genoux et placer vos pieds à plat sur le sol.

Relation entre la méditation et la posture

La posture est essentielle à la méditation, mais vous pouvez adopter une approche flexible. Commencez votre pratique dans une position qui vous vient naturellement. Il est important de commencer dans un endroit confortable, de sorte que vous puissiez doucement déplacer votre corps dans la bonne position tout au long de votre pratique.

Vous pouvez constater que le maintien d’une posture spécifique vous aide à définir une intention positive ou à mener à bien votre pratique. Lorsque vous revenez à la posture ou à la position, vous pouvez vous rappeler pourquoi vous pratiquez – être présent, se sentir détendu est tout ce dont vous avez besoin.

Posture de méditation en sept points

La posture de méditation en sept points est une approche pour s’asseoir en méditant. Il y a sept lignes directrices que vous pouvez utiliser pour aider à positionner correctement votre corps. Bien sûr, vous pouvez ajuster tout ce qui ne fonctionne pas pour vous. Vous approchez de la pratique de la même manière que vous approchez de la posture. Votre corps est activement engagé, mais il y a une douceur.

1. Assise

En fonction de la flexibilité de vos hanches, vous pouvez vous asseoir en position de lotus, ou demi lotus. Vous pouvez également vous asseoir jambes croisées avec vos hanches élevées plus haut que vos talons en vous asseyant sur un coussin de méditation, une serviette, un oreiller ou une chaise. Vous pouvez utiliser un coussin ou un banc de méditation pour obtenir un soutien dans la plupart des positions. Il est important de choisir une pose confortable pour que vous puissiez vous concentrer sur votre méditation.

2. Colonne

Peu importe comment vous vous asseyez, votre colonne vertébrale doit être aussi droite que possible. Si vous avez tendance à vous incliner ou à vous pencher légèrement vers l’arrière, il est temps de vous rappeler doucement de revenir dans la position correcte.

Continuez à vous enraciner dans votre corps à chaque expiration. Soulevez votre corps et allonger votre colonne vertébrale à chaque inspiration. Sentez la ligne d’énergie qui va de la base de votre colonne vertébrale à travers la couronne de votre tête. Garder votre colonne vertébrale droite vous aidera à rester alerte.

3. Mains

Vous pouvez reposer vos mains sur vos cuisses avec les paumes vers le bas. Garder vos mains posées aide à détendre le flux d’énergie de votre corps.

Vous pouvez également empiler vos mains dans votre giron avec les paumes vers le haut. Pour ce faire, placez votre main droite sur votre main gauche avec vos pouces en contact délicat. Cette position des main est censée générer plus de chaleur et d’énergie.

4. Épaules

Gardez vos épaules détendues et confortables en les envoyant légèrement en arrière et en bas (un peu comme un aigle). Cela aide à garder votre cage thoracique ouverte et votre dos fort.

Pendant votre pratique, vérifiez votre posture de temps en temps. Assurez-vous que votre colonne vertébrale est droite et dirigez le haut des épaules vers le bas et loin de vos oreilles. Faites attention à la hauteur de vos épaules et remarquez si vous en sentez une plus haute que l’autre afin de pouvoir ajuster au besoin.

5. Menton

Gardez votre menton rentré légèrement tout en maintenant la longueur à l’arrière de votre cou. Positionner correctement votre menton vous aide à maintenir votre posture. Gardez votre visage détendu. Vous pouvez constater que tourner les coins de votre visage vers le haut légèrement aide à libérer toute tension dans le visage.

6. Mâchoire

Essayez de libérer toute tension que vous tenez dans votre mâchoire. Il peut être utile de garder votre mâchoire légèrement ouverte lorsque vous appuyez votre langue contre le palais. Cela détend automatiquement la mâchoire, permet une respiration claire et ralentit le processus de déglutition.

Vous pouvez également faire quelques bâillements exagérés avant de méditer pour étirer votre mâchoire et relâcher la tension.

7. Regard

La plupart des gens trouvent plus facile de méditer les yeux fermés. Évitez de serrer les yeux fermés. Les fermer doucement vous aidera à garder votre visage, vos yeux et vos paupières détendus.

Vous pouvez également méditer avec les yeux ouverts. Maintenez un regard flou sur le sol à quelques mètres devant vous. Gardez votre visage détendu et évitez de plisser les yeux.

Décidez de quelle façon vous allez méditer avant de commencer, de sorte que vous ne basculiez pas entre les yeux ouverts et fermés. Cela peut être désorientant et perturber le flux de votre pratique.

Choses à garder en tête

Vous pourriez trouver que votre pratique de la méditation est plus bénéfique si vous faites ce qui suit:

  • Commencez par des pratiques plus courtes et augmentez lorsque vous vous sentez à l’aise.
  • Concentrez-vous sur votre respiration qui entre et sort à travers votre nez.
  • Gardez votre respiration lente, régulière et douce.
  • Observez toutes les pensées, les sentiments et les sensations au fur et à mesure qu’ils se présentent et passent.
  • Rappelez-vous que ceux-ci peuvent être positifs, négatifs et neutres.
  • Ramenez doucement votre esprit au présent sans jugement quand il erre.
  • Soyez conscient du silence et du calme intérieur.
  • Apportez votre conscience aux sons autour de vous un par un.
  • Sentez l’air ou les vêtements toucher votre peau et sentez votre corps toucher le sol.

Peu importe, il est important que vous vous aimiez et soyez doux avec vous-même. Il n’y a pas de mauvaise façon de méditer, et ce que vous tirerez d’une pratique vous appartient entièrement.

Que ce passe t-il après

Décidez si vous voulez vous engager dans la pratique de la méditation. Commencez avec un temps accessible, comme 10 minutes par jour, et choisissez l’heure de la journée qui vous convient le mieux. Tôt le matin et le soir sont souvent recommandés, parce que la méditation peut aider à donner le ton pour votre journée ou vous aider à vous endormir.

C’est génial si vous pouvez méditer tous les jours, mais ce n’est pas grave si vous ne le faites pas. Votre approche de la pratique devrait être adaptée à vos besoins individuels. Il peut être utile de tenir un bref journal pour noter toute idée qui se dégage de votre pratique. Restez attentif et ramenez votre conscience au moment présent tout au long de la journée.

Vous pouvez demander conseil à un professeur de yoga qui peut vous aider à développer votre pratique ou vous rapprocher d’un centre bouddhiste près de chez vous. Il y a aussi beaucoup de méditations guidées disponibles en ligne.