Le choix d’une alimentation biologique peut vous aider à vous sentir mieux et à préserver l’environnement.

Sans se soucier de tel ou tel régime alimentaire, les nourritures biologiques devraient être une priorité. L’achat d’aliments issus de l’agriculture biologique, sans substances chimiques nocives, riches en nutriments et en goûts, représente un atout majeur pour la santé.

Voici les 10 principales raisons de choisir des aliments biologiques

1. Éviter les produits chimiques

Manger des aliments biologiques est le seul moyen d’éviter le cocktails de poisons chimiques présents dans l’alimentation conventionnelle. Plus de 300 produits chimiques actifs sont enregistrés pour usage agricole en France. Même si la consommation de pesticides a fortement diminué depuis 1990, la France reste le 4 ème plus gros consommateur de pesticides au monde derrière les États-Unis, le Brésil et le Japon.

L’Académie Nationale des Sciences rapporte que 90% des produits chimiques utilisés sur la nourriture, n’ont pas été testé pour leurs effets à long termes sur la santé avant d’être déclarés comme sûrs.

18% de toutes les semences génétiquement modifiées (et donc les aliments qui en proviennent) sont conçues pour produire leurs propres pesticides. La recherche montre que ces graines peuvent continuer à produire des pesticides à l’intérieur de votre corps une fois que vous les avez mangé. Des aliments qui sont en fait des usines de pesticides … non merci.

Une alimentation biologique permet d’éviter d’ingérer plus de 300 produits chimiques nocifs pour notre santé.

2.L’alimentation biologique contient plus de nutriments

Études après études, les organismes de recherches indépendants montrent toujours que les aliments biologiques sont plus riches en nutriments que les aliments conventionnels.  La recherche montre que les produits biologiques présentent des teneurs plus élevées en vitamines, minéraux, enzymes et micro nutriments que les produits non bio.

Le « Journal of alternative and complementary medecine » à effectué un examen de 41 études scientifiques comparant la valeur nutritive des fruits, des légumes et des céréales bio et non bio. Cet examen a mener à la conclusion qu’il y a beaucoup plus d’éléments nutritifs dans les aliments issus de l’agriculture biologique.

En outre,  plusieurs études vérifient que 5 portions de légumes biologiques ( comme la laitue, les épinards, les carottes, les pommes de terres et le chou) fournissent une quantité suffisante de vitamine C, contrairement aux aliments non biologiques.

En moyenne, les aliments issus de l’agriculture biologique fournissent : 21% plus de fer (que leurs équivalent non bio); 27% plus de vitamine C; 29% plus de magnésium; 13% plus de phosphore. Cela est dû au fait que les culture biologiques sont plus respectueuses des sols, avec des normes responsables et des pratiques plus durables.

Une alimentation biologique contient beaucoup plus de vitamines, de minéraux, d’enzymes et de micro nutriments. Des nutriments essentiels au bon maintien de notre santé.

3. C’est meilleur au goût

Les aliments cultivés de façon biologiques ont généralement meilleur goût, parce que le sol est mieux nourri et bien équilibré, ce qui produit des plantes saines et fortes. Cela est particulièrement vrai pour les variétés anciennes, qui sont cultivées pour leur goût et non pour leur apparence.

Les aliments biologiques sont souvent récoltés à maturité contrairement aux aliments conventionnels, de ce fait, ils ont plus de temps pour concentrer leurs arômes, ce qui leur donne un meilleur goût.

Nous avons un palais qui nous permet d’apprécier la saveur des aliments, et quand un aliment a un bon goût, nous le gardons plus longtemps en bouche pour en apprécier la saveur. On va donc le mâcher plus longtemps ce qui est très important pour optimiser la digestion et l’absorption des nutriments.

Les aliments biologiques sont récoltés plus mûre et dans des meilleurs conditions que leur homologues conventionnels, ce qui leur confère un meilleur goût. On a plus de plaisir à les mâcher plus longtemps, ce qui est bon pour notre santé.

4. Éviter les OGM


Les organismes génétiquement modifiés (OGM) contaminent notre approvisionnement alimentaire à un rythme alarmant, avec des répercutions au-delà de l’entendement. Il n’y a aucune signalétique en France permettant de signaler la présence d’OGM dans les produits de consommation. Avec les aliments biologiques, on est sûr qu’ils n’ont pas été génétiquement modifié. Le choix du bio est la seule façon de garantir qu’il n’y pas d’OGM dans notre assiette.

De plus en plus d’études produisent un nombre croissant de preuves que les OGM sont dangereux et qu’il est biologiquement plausible que les aliments génétiquement modifiés puissent causer des effets nocifs sur la santé des humains et des animaux.

Une alimentation biologique est par nature, sans OGM. Il a été démontré que les OGM représentaient un danger pour la santé, donc manger bio permet de préserver notre santé.

5. Éviter les hormones, les antibiotiques et les médicaments présent dans les produits d’origine animale.

La viande et les produits laitiers classiques sont les aliments présentant le plus de risque de contaminations par des substances nocives. Plus de 90% des pesticides consommés par les Français se retrouvent dans la graisse, les tissus de la viande, et dans des produits laitiers.

Cela s’explique parce que la viande, la volaille, le poisson, les œufs et les produits laitiers sont tous très présents dans la chaîne alimentaire. Par exemple les poissons sont connus pour stocker les métaux lourd qu’ils filtrent dans l’océan. Donc un gros poissons qui mange d’autres poissons plus petits, qui eux même se nourrissent de poissons encore plus petits, va accumuler toutes les toxines, en particulier dans les tissus adipeux. C’est pourquoi il est conseiller de manger des petits poissons. La consommation de poisson est une des première source d’exposition de l’homme au mercure. Les vaches, les poulets et les porcs se nourrissent de parties animales, de sous produits, de farines de poissons et de grains lourdement chargés de toxines et de produits chimiques. Les animaux à faible teneur en gras sont moins dangereux, car les toxines et les produits chimiques s’accumulent et se concentrent surtout dans les tissus adipeux.

Les antibiotiques et les médicaments se retrouvent également dans la viande et les produits laitiers. Des dizaines de millions de kilos d’antibiotiques sont utilisés pour l’alimentation animale chaque année. Beaucoup de scientifiques mettent en garde contre l’utilisation excessive d’antibiotiques dans l’alimentation animale. En effet cela pourrait à termes, rendre inefficaces les antibiotiques les plus importants.

Le choix des produits animaux d’origine biologique est primordial, en particulier pour les enfants, les femmes enceintes et les mère allaitantes. Manger des produits animaux d’origine biologique permet d’éviter d’ingérer des produits chimiques. Il vaut mieux consommer des animaux a faible teneur en graisse car les toxines sont liposolubles.

6. Préserver nos écosystèmes

L’agriculture biologique favorise l’écologie, c’est une agriculture qui tend vers l’harmonie avec la nature.

La préservation du sol et la rotation des cultures maintiennent les terres agricoles en bonne santé. L’absence d’utilisation de produits chimiques préserve l’écosystème. La faune, les insectes, les grenouilles, les oiseaux et les microorganisme du sol sont ainsi capables de remplir leur rôle et l’agriculteur le sien, sans interférence.

L’utilisation des pesticides est directement lié à la disparition des abeilles. Les abeilles sont officiellement classées comme espèce en voie de disparition. Les abeilles sont responsable d’une grande partie de la pollinisation, si elles venaient à totalement disparaitre, se serait une catastrophe planétaire avec des répercutions inimaginables. En effet la survie de l’espèce humaine  est directement liée au sort des abeilles.

Le choix d’une alimentation biologique permet de préserver les écosystèmes, ce qui est primordiale pour la survie de l’espèce humaine.

7. Réduire la pollution et protéger la terre

Les produits chimiques agricoles, les pesticides et les engrais contaminent notre environnement, empoisonnent nos ressources en eau et diminuent le taux de fertilité des terres agricoles. Les normes biologiques labellisées ne permettent pas l’utilisation de produits chimiques toxiques pour l’agriculture et exigent une gestion responsable des sols et de la biodiversité.

Selon l’entomologiste David Pimentel de Cornell, on estime que seulement 0,1% des pesticides appliqués atteignent les organismes nuisibles. Le reste des pesticides (99,9%) se retrouvent dans l’environnement.

Les produits chimiques détruisent notre environnement et n’ont qu’une efficacité réduite.

8. Préserver la diversité agricole

La disparition à grande échelle d’espèce, qui se produit actuellement est une préoccupation environnementale majeure. On estime que 75% de la diversité génétique des cultures agricoles a été perdue au siècle dernier. La politique agricole, s’appuyant uniquement sur une ou deux variétés pour un aliment donné est à l’origine de cette dévastation. Il est aberrant de voir que seulement une poignée de variétés de pommes de terre dominent le marché actuel; alors que des milliers de variétés étaient disponible autrefois.

Il n’y a pas si longtemps en Irlande , une maladie a frappé toute une récolte de pommes de terre. Cette catastrophe est du au fait que la récolte n’était composée que d’un petit nombre de variétés, des millions de personnes sont mortes de faim. Pourtant, aujourd’hui encore, la plupart des fermes industrielles ne cultivent qu’une seule variété sur plusieurs hectares. La rotation des cultures est une technique simple et efficace, utilisée en agriculture biologique pour réduire les besoins en pesticides et améliorer la fertilité du sol.

La plupart des aliments traditionnels sont également extrêmement hybrides, pour produire des spécimens importants et attrayants. De nombreuses fermes biologiques cultivent une gamme variée de nourriture, en tenant compte des éléments naturels et de la tradition. Les variétés de souches indigènes anciennes sont plus résistantes aux conditions régionales telle que les sécheresses et les parasites locaux. La diversité est essentielle à la survie.

La diversité des espèces cultivées et l’utilisation des variétés anciennes assurent une meilleure résistance des récoltes.

9. Soutenir l’agriculture biologique


Le choix d’une alimentation biologique est un investissement d’avenir rentable. L’agriculture conventionnelle est largement subventionnée par les impôts en Europe. Une étude a  démontré qu’une laitue conventionnelle habituellement achetée 0,50 cents par tête, devrait être vendue plus de 3€ quand les coûts cachés ont été révélés.  L’étude tient compte des coûts cachés des subventions européennes, de la réglementation et des essais des pesticides et du traitement des déchets dangereux.

Chaque année, l’Europe subventionnent des milliards d’euros pour une politique agricole qui favorise fortement l’industrie agroalimentaire commerciale. Il y a bien sûr  d’autres coûts qui se rattachent à cela, mais qui ne peuvent pas être mesurés, comme les problèmes de santé et les dommages environnementaux.

Choisir une alimentation   biologique, c’est être engager pour l’avenir de notre planète, en soutenant les agriculteurs et en résistant à la pression des lobbies de l’industrie agroalimentaire.

10. Protéger notre avenir et celui de nos enfants.

L’agroalimentaire est le premier secteur industriel Français en terme de chiffre d’affaire. Les cultures biologiques ne représentent que 2% de la totalité des exploitations françaises. Investir votre argent dans le secteur biologique est un vote direct pour un avenir durable, pour les nombreuses générations à venir.

Chacun a le pouvoir de changer les choses en se tournant vers une alimentation biologique.

Conclusion

En plus d’être meilleurs au goût, et de nous apporter beaucoup plus de nutriments que leurs homologues issus de l’agriculture conventionnelle, les aliments biologiques nous évitent d’ingérer tout un tas de produits chimiques néfastes pour notre santé. De surcroît il n’ont pas de conséquences négatives sur l’environnement, mais au contraire participent sa préservation. Donc pour s’assurer un meilleur avenir, à nous, et à nos enfants le choix d’une alimentation biologique devrait être une priorité majeur pour l’ensemble des consommateurs.

 

0/5 (0 Reviews)

Pin It on Pinterest

Share This

Share This

Share this post with your friends!